postmarketOS : donnez une seconde vie à votre smartphone

La durée de vie d’un smartphone est généralement de deux ans voir plus, après, les constructeurs ne maintiennent plus les mises à jour. Il existe de nombreuses ROM Android pour continuer d’avoir un smartphone à jour et il existe aussi le projet postmarketOS qui est en cours de développement.

postmarketOS est basé sur Alpine Linux et est destiné aux smartphones mais aussi aux tablettes et montres connectées comme les Nokia N9, N900, le Oneplus One / 2 et X, Samsung Galaxy S3, S4, S5, LG G Watch, Jolla…. L’esprit est identique à une distribution Linux, laissant un large choix à l’utilisateur comme les interfaces graphiques : Plasma Mobile [par défaut], LuneOS UI, Hildon, MATE, XFCE4 et i3wm. postmarketOS ne possède aucune restriction, vous pouvez installer le programme GNU/Linux de votre choix.

Le projet est en cours de développement et s’adresse donc aux utilisateurs avancés. La liste des périphériques compatible ne cesse de progresser, mais toutes les fonctionnalités ne sont pas encore supportées à cause de certains pilotes propriétaires.

Pour en savoir plus sur postmarketOS, rendez-vous sur :
postmarketOS
Devices – postmarketOS (liste des terminaux supportés)

nsuffys

Hello ! Je travaille dans les télécoms depuis maintenant plus de 10 ans et pendant une partie de mon temps libre, j'aime partager ce qui m'intéresse dont les nouvelles technologies, l'automobile, les jeux... bref, tout ce qui fait le monde d'aujourd'hui. Retrouvez moi facilement en tapant "nsuffys" dans Google ;)

2 pensées sur “postmarketOS : donnez une seconde vie à votre smartphone

  • 13 mai 2018 à 15 h 40 min
    Permalink

    Ca nécessitera que le bootloader soit déverrouillé je suppose. Donc réservé à très peu de téléphones ou tablettes en fin de compte.
    Mais dans l’absolu c’est une rudement bonne idée.
    Combien d’OS Linux sont vraiment adaptés au monde mobile cela dit? J’ai l’impression que la plupart des tentatives ont avorté assez vite…

    Répondre
    • 13 mai 2018 à 16 h 17 min
      Permalink

      Le côté sympa, c’est qu’il n’y a aucune société derrière postmarketOS, reste le bon vouloir des développeurs et de la communauté qui doit faire face aux obstacles (pilotes propriétaires etc…). Après, à mon goût, il y a déjà trop de projets : Librem, Plasma Mobile etc… Ça serait bien qu’ils réunissent leurs efforts (l’un des gros problème dans le monde open source ?!).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.